Billetterie Théâtre de l'Atalante : Réservez votre billet

Dix histoires au milieu de nulle part

Dix histoires au milieu de nulle part

  • Mer. 29 nov. de 20 h 30 à 22 h 15 + autres dates
  • Théâtre de l\'Atalante - Paris-18E-Arrondissement

Dix histoires au milieu de nulle part, qui sera créé en 2017, raconte la vie de femmes et d’hommes dans la Russie et la Biélorussie d’aujourd’hui, sous l’ère de Vladimir Poutine et d’Alexandre Loukachenko. Un travail à partir de plusieurs témoignages extrait de la Fin de l'homme rouge, de Svetlana Alexievitch (Prix Nobel de littérature 2015): • La tragédie d’un immense amour, entre une arménienne et un azerbaïdjanais, une vie empêchée par la sauvagerie de peuples qui auparavant étaient “frères”. • Les tragédies des travailleurs tadjiks à Moscou De nos jours, ceux qui viennent du Caucase sont traités de “culs noirs” et de “métèques”, ils sont assimilés pour la plupart à des terroristes et sont chargés des tâches subalternes, celles que les Russes plus fortunés ne veulent pas faire. • Les idéologies des jeunesses russes et biélorusses Des jeunes se dressent face à un pouvoir totalitaire qui écrase les révoltes par la force. Ils aspirent à la liberté des idées, au droit de pouvoir rêver, de pouvoir circuler hors de Russie et de Biélorussie. Ils se revendiquent de la Révolution orange, de la Révolution des roses et de la Révolution des œillets.

À partir de 8,00 €

+ 0,49 € frais de loc.

Réserver des places
La fin de l’homme rouge ou le temps du désenchantement

La fin de l’homme rouge ou le temps du désenchantement

  • Dim. 3 déc. de 16 h à 17 h 45 + autres dates
  • Théâtre de l\'Atalante - Paris-18E-Arrondissement

La Fin de l’homme rouge ou le temps du désenchantement, créé en 2015 et re-créé en 2017, traite de l’effondrement de l’Union soviétique : le communisme avait un projet insensé, transformer l'homme ancien, le vieil Adam. Et cela a marché. En soixante-dix ans et quelques, on a créé dans le laboratoire du marxisme-léninisme un type d'homme particulier "l’Homo Sovieticus". Cet "homme rouge" était condamné à disparaître avec l'implosion de l'Union soviétique qui, malgré les millions de morts, ne fut suivi d'aucun procès de Nuremberg. Cette re-création sera interprétée par de jeunes acteurs issus de l’Académie de Limoges (Promotion Anton Kouznetsov), avec lesquels j’ai créé en 2013 Les Sacrifiées, de Laurent Gaudé et, en 2016, Tchernobyl forever d’après les Carnets de voyage d’Alain-Gilles Bastide et La Supplication de Svetlana Alexievitch.

Svetlana Alexievitch, Prix Nobel de littérature 2015, écrit à partir d’interviews de femmes et d’hommes de tous âges et de toutes conditions sociales, russes et biélorusses ayant vécu ou non l’ère soviétique. Dans ce magnifique requiem, elle réinvente une forme littéraire polyphonique, singulière, qui fait résonner les voix de centaines de témoins : des humiliés et des offensés, des gens de bien, d’autres moins biens, des enthousiastes de la perestroïka ahuris devant le capitalisme triomphant et, aujourd’hui, des citoyens résistant à l’instauration de nouvelles dictatures ou se revendiquant de ces dictatures.

À partir de 8,00 €

+ 0,49 € frais de loc.

Réserver des places
Un jour en octobre

Un jour en octobre

  • Théâtre de l\'Atalante - Paris-18E-Arrondissement

Un très beau drame d’amour et un hommage subtil et passionné à Heinrich von Kleist (La Marquise d’O…, La Petite Catherine de Heilbronn, ...). L’héroïne d’Oktobertag s’appelle Catherine et partage avec celle de Kleist la même conviction irrationnelle d’être destinée à un seul homme, qui dans un premier temps ne l’a même pas remarquée et auquel, grâce à sa ferveur, elle fera partager son rêve.

À partir de 8,00 €

+ 0,49 € frais de loc.

Réserver des places
Lettres à Elise

Lettres à Elise

  • Théâtre de l\'Atalante - Paris-18E-Arrondissement

Début août 1914, Jean Martin, instituteur auvergnat, doit partir à la guerre. Il quitte son épouse, Élise, et leurs deux enfants et retrouve à la caserne les amis du service militaire. Il adresse une première lettre à Élise qui lui répond. A travers leurs courriers se raconte leur histoire, le comique et le tragique de la guerre, de l’amour à la révolte, du désespoir à la tendresse. Lettres à Elise s’intéresse à celles et ceux qui vivent la Grande Guerre dans leur chair et dans leur sang, le lieu de rencontre de deux mondes qui s’éloignent à mesure que le conflit se prolonge : l’avant, le front guerrier, et l’arrière, le front ménager. Et au milieu, L’Europe se construit. Cette correspondance de deux êtres broyés par la grande Histoire nous fait entendre la fragilité et la beauté des liens humains dans les petites à travers plusieurs médias: théâtre, dessin, vidéo et chant. Teaser:

À partir de 8,00 €

+ 0,49 € frais de loc.

Réserver des places